Fukushima cinq ans après

Printemps avril 2011 - Japon Kanazawa by Umiko-Okasan

Le drame humain des déplacés, de ceux qui sont restés sans pouvoir ou savoir où aller, de ceux qui cultivent la terre sans pouvoir écouler leur production et être justement rémunérés ou indemnisés, parce que la terre et l’environnement, quoi que l’on dise et fasse, sont contaminés par la radioactivité et le resteront pendant très, très longtemps …
L’état de santé des enfants est préoccupant. 116 jeunes de moins de 18 ans ont contracté un cancer de la thyroïde et les années à venir ne s’annoncent pas joyeuses à cause de cette catastrophe nucléaire qui est venue rompre un équilibre initial. Cependant, pour des raisons politiques, toute incidence de cet accident nucléaire sur la santé et l’environnement est minorée, ce qui ne rassure personne, puisque ce mensonge est dénoncé par des experts de l’atome, comme l’éminent Professeur Hiroaki Koide, physicien spécialiste des réacteurs au Research Reactor Institute de l’université de Kyoto et les victimes elles mêmes. On demande tout simplement aux japonais de revenir vivre en zones contaminées et ainsi se sacrifier. Le gouvernement de Shinzo Abe n’a pas l’intention d’abandonner l’énergie nucléaire, alors que le Japon a vécu deux ans avec zéro réacteur : de septembre 2013 à septembre 2015.

Actuellement seuls deux réacteurs sont en fonctionnement (Sendai 1 & 2 de Kyushu Electric). Takahama 3 vient d’être débranché du réseau, Takahama 4 vient d’être aussi interdit par un procès citoyen. « Un tribunal japonais a ordonné mercredi 9 mars 2016 pour des raisons de sûreté, l’arrêt de deux réacteurs nucléaires à peine relancés, appuyant son jugement sur les leçons tirées de l’accident de Fukushima survenu il y a cinq ans. »


Je remercie BFMTV pour cette vidéo

REMEMBER FUKUSHIMA 

Un message du sénateur TARO YAMAMOTO, membre du Parlement japonais, au monde et aux citoyens d’Europe. Il explique que seuls 4 parlementaires japonais sur un total de 720 ont voté contre le retour des réfugiés en zones contaminées, où les doses atteignent 20 millisieverts/an, soit 4 fois la dose d’évacuation obligatoire à Tchernobyl (5 millisieverts/an).

La politique de l’autruche, de la soumission et de l’irresponsabilité sont bel et bien installées et en marche depuis le début de cette crise, malgré la prise de conscience et les actions menées par les citoyens japonais qui s’y opposent. Le monde quant à lui, s’installe également dans l’inertie et laisse faire, témoin immobile. La France quant à elle, encourage le Japon à poursuivre dans la filière du nucléaire par pur intérêt financier de sa propre économie, sans tirer les leçons qui s’imposent de la catastrophe nucléaire japonaise. La France compte cinquante-huit réacteurs nucléaires. La fermeture de la vieille centrale de Fessenheim promise par le Président François Hollande, attend toujours, ainsi que l’abandon progressif du nucléaire qui doit être remplacé par des énergies renouvelables.


Je remercie Greens EFA pour cette vidéo

Cher Japon,
Tes poètes chantent depuis toujours ta beauté
Et parce qu’ils t’aiment,
Ils captent l’instant présent,
Qui pourrait ne pas être vu.
Parfois la lune ou l’averse,
Les rires ou les larmes,
La libellule qui se pose légère
Sur une feuille de lotus,
Ou le chant d’une mère qui berce son petit dans ses bras.
Aujourd’hui, des poètes français,
Des poètes japonais,
Ensemble,
Laissent s’envoler des mots,
Tels des papillons
Vers ton ciel
Au soleil couchant,
Pour t’assurer
De leur tendresse,
De tout leur amour,
De tout leur soutien,
De toute leur bienveillance,
Parce qu’ils admirent la mousse
Que le temps
Se charge de déposer
Sur tes pierres
Depuis si longtemps,
Alors, écoute …

「現在、日本の原子炉はすべて停止中である。われわれ日本の住民にとって、特に何かが困っているわけではない。
本 句集で証明されただろうか。フランスと日本は”原子力大国”ではなく”詩の大国”同志であると。市民と芸術家の力で、これからもユーラシアの両端に美しい 言葉の花々が開くように! マブソン青眼」

« À l’heure où j’écris cette préface, tous les réacteurs nucléaires japonais son à l’arrêt. Or, nous, habitants de l’archipel nippon, pouvons en témoigner: la vie quotidienne ne pose aucun problème particulier de ce fait.

La France et le Japon ne sont pas deux « grands pays du nucléaire ». Ce sont avant tout deux grands pays de poètes. Que la force des citoyens et des artistes permette aux pétales du verbe de s’ouvrir toujours, de part et d’autre de l’Eurasie!
La poésie peut, peut-être, sauver le monde. « 

Seegan MABESOONE – janvier 2015

 

TRENTE HAÏJINS CONTRE LE NUCLÉAIRE

Trente Haïjins

Petit coucou du Japon!
Sur la carte, un territoire
Cerné de rouge.
 Ken’ichi KANEKO –

Tant de fleurs d’okra . . .
Et combien de suicides
À cause de la centrale?
 Toyoko MAKI –

Trois logements provisoires
Pour les réfugiés, et partout ailleurs,
La lande fleurie.
 Teruko UTASHIRO –

Le premier avril aussi,
Entendre ceci: « Fukushima
Is under control. »
 Tami KOBAYASHI –

Offrande bouddhique de fleurs à la mer . . .
Pardonnez-nous nos ofenses
Envers l’infinité des vies!
 Mitsuru IKEDA –

Il explose
En irradiant,
Le sakura en fleurs.
 Seegan MABESOONE –

Adonis de l’Amour,
Fleurissez! Il faudra tant de temps
Pour ce démantèlement.
– Kazuko OKUMURA –

Ma terre natale
Alourdie par le césium!
Roses sous la pluie.
 Fumiko USUDA –

Fuite de césium
La toile de l’araignée
Semble plus lourde
 Hélène DUC –

La lune brille toujours
Sur la centrale nucléaire
Qui est éteinte.
 Liette JANELLE –

La Loire s’assèche
Au-delà des grands sables
Le panache Chinon.
– Monique LEROUX SERRES –

Pleine lune de mars . . .
Me demander si elle est
Radioactive.
 Minh-Triêt PHAM –

Croisière de luxe
Sous les reflets d’argent
Déchets nucléaires.
 Isabelle YPSILANTIS –

TRENTE HAÏJINS CONTRE LE NUCLÉAIRE
青眼句会・パリ句会 日仏合同句集
Recueil de haïku franco-japonais
Cercle Seegan – Kukaï de Paris aux © Editions Pippa

Ce recueil est merveilleux. La préface de Seegan Mabesoone apporte à la situation japonaise une lumière nécessaire pour ne pas perdre l’espoir et l’inspiration. Les poètes sont des êtres qui puisent leur force très profond et sont capables de participer au changement, quel qu’il soit. Nous devons bien ça à nos Maîtres de poésie japonaise! Gardez-le ce petit livre tout prés de vous, parce qu’il est plein d’Amour Universel Un grand Merci à l’ensemble des poètes et à la maison d’édition « Pippa » qui possède dans sa collection « Kolam » de bien jolis trésors

La catastrophe au jour le jour:

L’ACROnique de Fukushima
Le Blog de Fukushima 福島第一

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 Réponses à Fukushima cinq ans après

  1. Kevin dit :

    Merci pour cet article, on ne doit pas oublier et on ne peut pas oublier, puisque ce n’est pas uniquement une catastrophe passée, mais toujours présente avec Fukushima.
    Le petit recueil des Trente haïjins contre le nucléaire a l’air très intéressant !
    Merci 🙂

  2. Fabrice dit :

    La leçon est terrible et impitoyable, la confiance est perdue, quand l’improbable apparait, est-ce seulement notre science qui progresse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *