Des fleurs à caresser

Lanterne Japonaise dans le bosquet nord du Parc de Sceaux - Avril 2015

Eh bien allons donc
apprendre comment mourir
à l’ombre des cerisiers

Issa Kobayashi

Le jeudi 23 avril dernier, il faisait beau. Étant absente de la région depuis mon dernier passage au Parc de Sceaux, je me suis dit que peut-être quelques fleurs m’attendaient encore et j’y suis allée!

Avant de poursuivre, quelques mots à propos du titre du présent article  « DES FLEURS À CARESSER » 

Il m’a été suggéré par le commentaire de Ötli sur une courte vidéo que j’ai partagé … J’ai trouvé son commentaire très beau et je lui ai demandé son accord pour m’en servir comme titre. Je suis ainsi très heureuse de l’associer aux cerisiers de Sceaux, parce que Ötli est un amoureux du Japon, de la Terre et très attentif à la beauté qui l’entoure. Son blog est lumineux et déborde d’énergie positive. Je vous invite à y passer!

T.S. Ötli: « Le monde d’Ö »
Des images, des mots, des portraits, des sourires …

Juriste de formation, spécialiste de la question des sectes, T.S. Ötli a passé de nombreuses années à découvrir l’Histoire, la culture et les arts du Japon, y compris les arts martiaux.
Dans le désir de faire partager sa passion pour les contes et la poésie japonais, il a tout naturellement situé son premier ouvrage, « Le sang des cerisiers », dans le Japon du XVIIe siècle – période qui connaît l’apparition du haïku.  Éditions Thot

Arrivée au Parc de Sceaux par l’entrée principale du Château, devant moi marchait pressée une femme … Je savais où elle allait!
Elle aussi a pris la direction du carré des cerisiers …
Dans son pays d’origine, aller admirer les cerisiers fleuris au printemps, est une nécessité vitale, une source d’énergie indispensable, une coutume transmise de génération en génération. Je vais laisser par-ci par-là des haïku et autres poèmes courts de poètes japonais ainsi que les miens, le but étant de partager avec vous l’ambiance du lieu et peut-être vous donner envie de vous y rendre au printemps prochain. Encore un mot sur la dernière vidéo. Soyez indulgents! Filmer et marcher nuit la stabilité de l’image, surtout quand il s’agît d’une tablette. Mais je tiens tout de même à vous transmettre l’ambiance de ce qui fût l’instant présent …

Admirer les fleurs (Ohanami)
お花見 ✿

La nuit de printemps
s’achève, le jour se lève
sur les cerisiers!

Bashō Matsuo

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

quel chemin suivre?
partout les fleurs de cerisier
matin de printemps

Lyne-Anke

À mon arrivée, l’immense vague rose surprend et émerveille!

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

BONJOUR LES FLEURS!

Elles étaient là à caresser du regard
et parfois même du bout des doigts
délicatement.
Une telle profusion
semble si irréelle!

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015 Pour Danièle

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Étant très malade
les fleurs de cerisier –
j’y pense beaucoup

Shiki Masaoka

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

La cloche du temple
toutes trempées par ses nuages –
fleurs de cerisier!

Shiki Masaoka

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Ah qu’ils sont beaux les cerisiers en fleur!
Les jeunes feuilles chatouillent les fleurs
qui rient aux éclats
et les jeunes gens s’amusent!
Les oiseaux, eux aussi sont contents!

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015 Pour Lyne-Anke

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015 Pour Mai

À l’ombre des cerisiers
posons-nous un instant,
les yeux fermés,
les sens en éveil.
Je sens la douce brise
du printemps,
la chaleur des rayons du soleil.
J’entends des pas sur le gravillon,
des voix, des cris, des rires
des enfants,
des jeunes gens,
des parents
et des aînés,
le chant des oiseaux
et le croassement de la corneille
en quête de nourriture.

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

« Madame, pourriez-vous nous prendre en photo s’il vous plaît? »
– Clic, « c’est fait »,
un coup d’œil sur l’image
et ils repartent,
le sourire aux lèvres, chercher la lanterne …

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Que le ciel
Me laisse mourir au printemps,
Sous un cerisier en fleur,
Au deuxième mois,
Quand la lune est pleine

Saigyō Hōshi (1118-1190)

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Lanterne Japonaise - Avril 2015 Pour Fanny

Tout seul à la maison –
ma mère partie voir les fleurs de cerisiers
je regarde la pendule

Shiki Masaoka

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Lanterne Japonaise - Avril 2015

Avec quels efforts
j’ai pu accrocher la lampe
parmi tant de fleurs!

Shiki Masaoka

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Lanterne Japonaise - Avril 2015

Mes pas feutrés sur la pelouse caressante,
étendue comme un tapis au pied de chaque arbre,
qui à l’image de la lanterne,
brille avec ses milliers de fleurs,
semblables à des petits lampions
tendrement allumés et soyeux.

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Cerisiers en fleur –
je me souviens d’êtres chers
tous si loin d’ici

Shiki Masaoka

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Lanterne Japonaise - Avril 2015

Tant et tant de choses
me reviennent à l’esprit –
fleurs de cerisiers!

Bashō Matsuo

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Quelqu’un siffle
« La vie en rose »
dans la verdure du printemps

Noriko Okuda

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

les jeunes feuilles
attendent patiemment
leur tour parmi les fleurs

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015 Pour Yanis

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015 Pour Kaeru

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015 Pour Roger

À cet endroit même
au pied du cerisier en fleur
dormir toute une nuit

Ryōkan

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Petit à petit,
le bosquet se remplit.
Sur l’herbe,
les couvertures et nappes dépliées,

place au pique-nique!

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Hanami Avril 2015

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Au cœur des fleurs
comme un secret
la beauté du monde

T.S. Ötli

Sélectionnez HD 1080 à regarder plein écran

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

encore une,
et la jeune femme
se fait encore un selfie!

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Un corbeau
traverse la pelouse
prêt à s’envoler!

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015 Pour Ötli

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Les fleurs de cerisier
s’empressent de tomber en jetant
un voile de pétales reliant la terre au ciel

Michiko Inoue

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015 Pour Yann

Les cerisiers japonais du bosquet nord du Parc de Sceaux (Prunus serrulata kanzan) - Avril 2015

Sélectionnez HD 1080 à regarder plein écran

des vœux
s’agitent sur les branches
comme des papillons

Cerisiers blancs (Prunus avium plena) Bosquet sud du Parc de Sceaux - Avril 2015 Pour Zipanu

Cerisiers blancs (Prunus avium plena) Bosquet sud du Parc de Sceaux - Avril 2015

Pour Cat

Cerisiers blancs - Bosquet sud du Parc de Sceaux - Avril 2015

assise sur l’herbe
la jeune mariée
sous une averse de pétales

Cerisiers blancs (Prunus avium plena) Bosquet sud du Parc de Sceaux - Avril 2015

SOUS LES CERISIERS BLANCS

Bien au calme
les mamans et les enfants:
les unes papotent,
les autres jouent
et une femme lit.

Cerisiers blancs (Prunus avium plena) Bosquet sud du Parc de Sceaux - Avril 2015

Nous parlons
de nos rêves
et de nos vies actuelles
sous les fleurs de cerisier

Yoshie Tsutsumi

Au bord du Bassin du Parc de Sceaux - Avril 2015

Installée dans
ce qui sera mon dernier séjour,
je m’enivre des fleurs de cerisier du crépuscule

Michiko Inoue

« Les fleurs de Sakura
un rêve japonais qui n’en finit plus »

par N. OSUGA

Sakura au Jardin Kenrokuen - Kanazawa avril 2011

 

« Je viens de recevoir un petit message e-mail de la part d’une jeune fille française de dix-huit ans. Elle me demande de lui expliquer notre coutume printanière d’ohanami, la fête des fleurs de sakura. Je suis coincé. D’une part, je ne peux pas copier-coller les explications toutes faites qu’on trouve sur Internet. Elle les a déjà lues. Elle n’en est pas satisfaite. D’autre part, je ne veux pas décevoir quelqu’un qui s’intéresse au Japon depuis déjà huit ans. Je n’ai plus le choix que de puiser en moi-même, dans mes propres pensées et sentiments. Je vais vous en faire part, tout en résumant ce qu’on dit généralement sur ce sujet.

La plupart des sites internet dédiés à notre ohanami sont unanimes pour dire que les Japonais sont attirés par les fleurs de sakura, parce qu’ils y voient une métaphore de la vie lumineuse et belle, mais passagère et éphémère. Ça pourrait être vrai, mais cette conception de la beauté limitée dans le temps, n’est pas une exclusivité japonaise. Écoutez ce qu’a dit Pierre de Ronsard dans son poème Cassandre, dédié à son jeune amour.

« Mignone, allons voir si la rose …
Puisqu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir! »

On a toujours su apprécier la beauté éphémère.

Une autre explication courante porte sur notre croyance animiste. Mais cette thèse qui se traduit par une communion avec la nature ne suffit pas non plus.
Certes, les fleurs de sakura symbolisent le renouvellement de la vie.
Mais alors, qu’est-ce qu’il y a de différent entre nos fleurs de sakura et celles des cerisiers et des amandiers français? Pas grand chose. Le printemps et ses fleurs ont toujours été personnifiés dans la civilisation occidentale comme en témoigne la légende de Perséphone, déesse dans la mythologie grecque associée le plus souvent au retour de la végétation du printemps. On doit chercher ailleurs et j’ai trouvé.

Les fleurs de sakura ne sont pas une métaphore de la vie, mais un reflet idéalisé de la vie japonaise. Je m’explique. Pour cela, je dois mettre en comparaison les cerisiers français et les sakura japonais.

Le cerisier français est par dessus tout un arbre à fruits, un arbre agricole. Et pour optimiser le rendement, on l’émonde, on le taille, et on lui éclaircie les branches pour faciliter le travail et assurer la qualité des cerises destinées au marché. Seules les fleurs prometteuses de profit commercial pourront garder leur place au soleil. Toutes les autres seront supprimées. L’arbre est forcé, torturé. Il ne garde guère sa silhouette naturelle.

Le sakura japonais est foncièrement différent. C’est un arbre à fleurs, un plaisir esthétique. Il ne porte pas de fruits. La plupart des sakura que nous voyons un peu partout, sont tous descendus du même parent par clonage. Ils ne sont bons à rien, sauf au plaisir de l’œil. Alors, comment font-ils ces bons à rien pour se faire aimer de tant de Japonais? La réponse est dans leurs mœurs, sans autre prétention que celle d’être beaux.

Le sakura pousse comme bon lui semble. Il est libre de toute pression, de toute intervention humaine. Il ne se plie pas aux intérêts commerciaux. Tous les rameaux, branches et brindilles sont là, sans subir la moindre modification. Et ses fleurs? Avez-vous jamais essayé de compter combien il y en a sur un arbre fleuri de sakura? Je l’ai fait. Il y en avait … D’innombrables! Pourtant, elles arrivent toutes à s’épanouir jusqu’à la dernière fleur. Aucune ne dépérit avant de finir en beauté.

Qu’est-ce que le secret de ce prodige? C’est qu’elles ne cherchent pas à s’accaparer de la place au soleil. Elles se décalent d’un tout petit peu les unes des autres en temps et en espace. Elles s’ouvrent dans l’ordre, les unes après les autres; elles se partagent le soleil sans se jouer des coudes, tous les visages ouverts à la lumière, comme dans une photo de classe, souriants. Elles ne se disputent pas.

Mais les hommes rivalisent et s’énervent sans cesse, surtout lorsqu’ils sont condamnés à vivre à l’étroit comme au Japon. C’est pourquoi, voyez vous, les fleurs de sakura prennent les Japonais par le cœur, le cœur froissé par les concessions qu’ils sont obligés de faire en permanence.
Les fleurs de sakura elles aussi vivent à l’étroit, font des concessions, mais avec grâce sans en avoir l’air. Elles savent jouir de la vie, elles savent s’épanouir sans jamais se marcher dessus, elles savent vivre et laisser vivre, un rêve qui n’en finit plus chez les Japonais. C’est ce que je vois en filigrane dans les fleurs de sakura. » N. OSUGA 2012

Je remercie mon ami, Monsieur N. Osuga  pour contribuer ainsi à la compréhension de la culture japonaise.

Mon amie Fanny Ruelle, Artiste Peintre, a fait une très belle aquarelle de la lanterne et des cerisiers du Parc de Sceaux « Cerisiers en Majesté » que nous pouvons admirer dans son blog Un petit coucou au passage Fanny!

Rendez-vous sur Hellocoton !


12 Réponses à Des fleurs à caresser

  1. :) dit :

    Au cœur des fleurs
    comme un secret
    la beauté du monde

    Un grand MERCI à toi. Je suis très touché par tes mots… mais pas seulement ceux me concernant. « Sakura » réunit ici toutes les cultures et nous montre sa beauté et sa richesse. Les pensées du Monsieur N. Osuga sont particulièrement précieuses et c’est avec joie que je les découvre ce matin.

    Je repars heureux et je te souhaite une belle et douce journée, tout en te disant aussi bravo pour cette magnifique série de photographies.

    Et si je reste gourmand de cerises, c’est tout de même bel et bien la beauté de la fleur de cerisier qui l’emporte et me transporte.

    • 海子 Okasan dit :

      Merci Ötli ✿

      Nous devrions prendre l’habitude d’admirer davantage les fleurs!
      Notre regard sur le monde changerait alors 🙂
      Toi, tu en as pris l’habitude, car chez toi, brille un grand sÖleil!

  2. Evelyne dit :

    Ces fleurs nous procurent tant de plaisir… Cet endroit est magique!
    Nos yeux se régalent et s’émerveillent… Cette beauté éphémère nous ravit… Savourons ce moment!
    Un jour je les verrai au Japon!
    Un grand merci encore et toujours pour ce partage… Quelle intensité tant dans les textes que les images!
    Un plaisir de vous lire!

    • 海子 Okasan dit :

      Bonjour Evelyne ✿

      Vous êtes prête à partir au Japon pour admirer les cerisiers en fleur!
      En avez-vous fait un vœu sous les cerisiers de Sceaux?
      Chut … C’est un secret 😉

      C’est bien grâce à vous et aux lecteurs que ce blog existe!
      Alors, c’est bien à vous tous que je dis merci d’être passés par ici laisser un petit mot. Cela me fait un grand plaisir.
      Nous sommes passées par le même lieu et j’y ai pensé en filmant les vœux 🙂

      des vœux
      s’agitent sur les branches
      comme des papillons

      Je vous embrasse Evelyne.

  3. Lyne-Anke dit :

    Belle inspiration cette promenade au parc de Sceaux en cette fin du mois d’avril! Les fleurs t’avaient attendue. Merci pour la visite dans le carré des cerisiers et pour le partage.

    quel chemin suivre?
    partout les fleurs de cerisier
    matin de printemps

  4. Nadou dit :

    Merci pour cette merveilleuse promenade printanière qui nous rappelle le Japon! Dommage d’avoir quitté Paris depuis de longues années !

    • 海子 Okasan dit :

      Bonjour Nadou, merci beaucoup ✿

      Quelque chose me dit que vous aimez le Japon …
      Cela me fait grand plaisir ainsi que votre commentaire.
      Alors, êtes-vous partie si loin de Paris? Le miracle, c’est que nous pouvons voyager très loin depuis chez nous à présent et converser comme maintenant.
      Des cerisiers, il y en a un peu partout … D’autres arbres et arbustes fleuris aussi! Le printemps, c’est le printemps 🙂

      À bientôt.

  5. Zipanu dit :

    Très belles photos(surtout la mienne 😀 😀 :D), les fleurs ne savent plus où se cacher elles ont du avoir les chevilles qui gonflent, les starlettes.
    Surement très juste me semble le propos de Monsieur Osuga par rapport à la société japonaise, la nature est hanami infini, tout est tellement éphémère, comme notre vie, mais c’est là un savoir vivre que de se réunir sous les fleurs, cette tradition japonaise devrait nous rendre jaloux, cette ode à la vie devrait être célébrée plusieurs fois même dans une année, pourquoi ne voit-on pas des personnes pique-niquer dans les prés de pissenlits, de boutons d’or, ou sous les fleurs blanches des acacias ?
    Très symbolique, particulièrement avec cette valeur de non utile, ce qui est inutile pour le corps ne l’est pas forcément pour l’esprit, bon à rien peut être prêt à tout.
    Merci pour ce partage d’une tradition étrangère et humainement familière.
    Bises, amitiés et bon dimanche… 😀

    • 海子 Okasan dit :

      🙂 Zipanu, toi alors!

      Le choix d’un grand espace s’imposait!
      Le beau carré des cerisiers blancs est resté très naturel et élancé vers le ciel bleu.
      Sur l’herbe, des mamans et des enfants bien au calme et ce jeu d’ombre et lumière très beau.

      On peut dire que tu vis au rythme des saisons et que tu partages avec nous chaque changement, ton inquiétude quand l’équilibre naturel est menacé et ta joie quand des signes de reprise pointent le nez.
      Toi, tu passes ton temps à admirer, à observer la Nature dans ta campagne!
      J’ai tant à apprendre avec toi!
      Il est beau ton Joli mai ✿ Et quel nom pour ce joli papillon 😉

      Merci beaucoup Zipanu d’être venu jusqu’ici.
      Moi aussi je t’embrasse. Belle semaine.

  6. Danièle dit :

    Un bien joli billet, Okasan, avec une attention particulière pour chacun, chacune.Merci pour toutes ces belles photos, les haïkus, citations et ce superbe commentaire sur le sakura japonais.
    Le blog ainsi relooké est bien agréable à l’œil.
    Très bonne semaine !

    • 海子 Okasan dit :

      Chère Danièle, votre visite parmi les fleurs me réjouit! Le printemps passé, l’été presque fini, nous gardons le souvenir des moments heureux qui nous permettent de maintenir un équilibre nécessaire dans nos vies. Ah! Oui, WP est un peu différent, mais j’ai gardé l’essentiel, à fin que nous nous sentions à la maison! 🙂 Merci beaucoup pour votre adorable commentaire sur les🌸fleurs. Belle première semaine du neuvième mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *